Camille Henrot


  • Grosse Fatigue
  • Grosse Fatigue
  • Grosse Fatigue
  • Grosse Fatigue
  • Grosse Fatigue
  • Grosse Fatigue
  • Grosse Fatigue
  • Grosse Fatigue
  • Grosse Fatigue
  • Grosse Fatigue
  • Grosse Fatigue

Grosse Fatigue

Vidéo (couleur, sonore), 13 min
© Camille Henrot
Courtesy the artist, Silex Films and kamel mennour, Paris

In the beginning there was no earth, no water – nothing. There was a single hill called Nunne Chaha.
In the beginning everything was dead.In the beginning there was nothing; nothing at all. No light, no life, no movement no breath.
In the beginning there was an immense unit of energy.
In the beginning there was nothing but shadow and only darkness and water and the great god Bumba.
In the beginning were quantum fluctuations.
Extrait de Grosse fatigue


« Notre question devient ainsi clairement la question de l’expérience impossible ou de l’expérience de l’impossible : une expérience soustraite aux conditions de possibilité d’une connaissance finie, et qui soit pourtant une expérience. »
Formule extraite de La Création du monde ou la Mondialisation (2002) de Jean-Luc Nancy

--- 

Musique originale de Joakim
Voix : Akwetey Orraca-Tetteh
Texte écrit en collaboration avec Jacob Bromberg
Producteur : kamel mennour, Paris ; avec le soutien du Fonds de dotation Famille Moulin, Paris
Production : Silex Films
Film présenté dans le cadre de l’exposition “Il Palazzo Enciclopedico (The Encyclopedic Palace)”, 55e Biennale de Venise, 2013
Projet développé dans le cadre du Smithsonian Artist Research Fellowship Program, Washington, D.C.
Remerciements particuliers aux Smithsonian Archives of American Art, the Smithsonian National Museum of Natural History, and the Smithsonian National Air and Space Museum