Camille Henrot


  • King Kong Addition
  • King Kong Addition
  • King Kong Addition

King Kong Addition

Vidéo, 90’
© Camille Henrot
Courtesy the artist and kamel mennour, Paris

Ce King Kong permet de regarder simultanément KING KONG (Peter Jackson, 2005) + KING KONG (John Guillermin, 1976) + KING KONG (1933). Le résultat de cette addition est une image noircie, dont l’excessive concentration en informations rend parfois incompréhensible la lisibilité. Ainsi le film pourrait donner raison à Théodore Adorno : la répétition d’une oeuvre modifie sa constitution et finit par l’altérer. Pourtant King Kong émerge de l’obscurité et résiste à l’anéantissement, il demeure une figure en qui le spectateur refuse de cesser de croire. King Kong ressuscite tous les quinze ans au cinéma. Pour les habitants de Skull Island, King Kong était un dieu : qu’en est-il du spectateur ?

Voir également