Camille Henrot


  • Le revers de la médaille
  • Le revers de la médaille
  • Le revers de la médaille

Le revers de la médaille

Gravures et pièces de monnaie
Dimensions variables
Vue de l’exposition “Egyptomania”, kamel mennour, 2009
© Camille Henrot
Courtesy the artist and kamel mennour, Paris

Les pièces de monnaie de toutes nationalités et époques sont collées côté face sur différentes gravures dont le sujet est la campagne d’Égypte. Comme une pièce de monnaie, la guerre a deux « faces ». La campagne d’Égypte en est un exemple : échec militaire transformé en symbole du rayonnement culturel français, les objets ayant été ramenés par Napoléon comme trésor de guerre étant devenus des pièces emblématiques du rayonnement de Napoléon ainsi que de la culture française. Cette association de monnaies et de documents relatant cet épisode de l’histoire française évoque ainsi la constitution d’un trésor de guerre et renvoie à l’appropriation par la France et tout le monde occidental du passé égyptien comme origine de l’art. Ainsi ces images soulignent le rôle de la croyance et de la mythologie dans toute construction historique et rendent apparent le sens profond de volonté d’archivage et de conservation des documents historiques. Ces archives des faits et gestes de Napoléon font l’objet d’une fascination et d’une dévotion qui n’est pas sans rappeler les rites par lesquels, dans les civilisations dites primitives puis premières, on faisait revivre la mémoire des ancêtres.

Voir également