Camille Henrot


  • Le Pendu
  • Le Pendu

Le Pendu

Collage, 31 x 48 cm
© Camille Henrot
Courtesy the artist and kamel mennour, Paris

Ce collage fait fonction de rappel de type exégétique et de lien souterrain avec le film Coupé/ Décalé. La revue naturiste Vivre plus de 1952 est un trophée des obsessions de collectionneuse de l’artiste, qui glane des objets variés sur le net. Cette acquisition, de même que la présentation ouverte sur une double page vient complexifier les figures des hommes têtes en bas dans le film. L’expression extatique et heureuse de la femme nue, comme le personnage masculin de la fin, les bras levés, et la légende qui suggère une idée de transmission du bien-être aux enfants par l’activité physique, se retrouvent en décalage avec la carte du pendu du jeu de tarot, qui figure le sacrifice, l’échec, mais dont le sourire donne néanmoins un espoir. Une fois les idéaux atteints, la démonstration du courage est lue comme une réussite qui renvoie à celle du mystique capable de dépouillement, d’abandon, de saut dans le vide pour tracer un lien entre ciel et terre.

Voir également