Camille Henrot


  • Broken Arrow ou Les Otages
  • Broken Arrow ou Les Otages
  • Broken Arrow ou Les Otages
  • Broken Arrow ou Les Otages

Broken Arrow ou Les Otages

Mobilier en bois, cordes de marin
Vue de l’exposition “Pour ne pas mourir une seconde fois”, Centre d’art Le Lait, Castres
© Camille Henrot
Courtesy the artist and kamel mennour, Paris

Cette pièce à été spécialement imaginée pour le jardin presque sauvage de l’hôtel de Viviès : chaises, tables et tabourets sont attachés aux troncs des arbres, les pieds tournés vers l’extérieur, avec une grosse corde. Cette installation pressent un retour possible à l’état naturel… où l’homme n’est plus dans un rapport de domination sur son environnement. «Ce kidnapping d’objets du mobilier rappelle bien sûr le schéma archétypal des films montrant les Blancs capturés par les Peaux-rouges, le titre Broken Arrow fait référence au premier western prenant partie ouvertement pour les Indiens (réalisé en 1950 par Delmer Daves). Tel un sacrifice dont le but est d’entretenir la mémoire d’un état précédent de civilisation, cette installation renoue “par la force” le lien entre l’objet et l’élément naturel dont il est issu, et ce faisant se présente comme une offrande d’objets manufacturés par l’homme, mais ici soustraite entièrement à l’usage des vivants. »

Camille Henrot, Notes, mars 2009

Voir également