Camille Henrot


  • Egyptomania
  • Egyptomania
  • Egyptomania
  • Egyptomania
  • Egyptomania
  • Egyptomania
  • Egyptomania

Egyptomania

Diaporama, DVD loop, 20'
© Camille Henrot
Courtesy the artist and kamel mennour, Paris

L'art de l'Égypte ancienne a acquis dans notre imaginaire une place tout à fait exceptionnelle. On pourrait se demander en effet pourquoi cette civilisation oubliée pendant des siècles est devenue par la suite si influente. Est-ce parce qu'elle se résume à un souvenir flou sur lequel est venue se greffer une grande part d'imaginaire ? Le diaporama Égyptomania tente de répondre à cette question en proposant une anthropologie visuelle non exhaustive, crée à partir d'images d'objets divers mis en vente sur eBay au cours de l'année 2009. Ces dernières, plus ou moins neutres et plus ou moins nettes, forme une sorte de paysage mental, un rêve autour de l'Égypte ancienne. Mélangeant les références –nobles et moins nobles-, Égyptomania expose les détournements de ce sujet, par association formelle ou symbolique, au travers d’un ensemble de produits dérivés : cartes postales, livres historiques, romans de science-fiction, disques de rap et musique psychédélique, figurines d’Anubis, pendentif en œil d'Horus, pièces de mécaniques, pyramides, pairs de collants Louxor, savon Cléopâtre, combinaison de rallye automobile Ramsès, déguisement de momies… L’œuvre propose ainsi un vaste panorama du trésor de guerre rapporté par l'occident, un trésor transformé par l'imaginaire collectif et par la marchandisation de la culture. Elle montre les réseaux d'idées associé à chacun des mythes (les pyramides et l'ésotérisme, Cléopâtre et la sensualité, Ramsès et la vitesse, Toutankhamon et le pillage, la momie et les morts vivants), expose leur élasticité, leur capacité à se transformer et à perdurer malgré leur dégradations au sein de la culture populaire et des systèmes éducatifs et institutionnels.

Voir également